La popularisation du chocolat

Quand les premiers colons sont arrivés au Mexique, les Aztèques leur ont offert une boisson chaude à base de cacao en guise d’offrande. Mais le palais des colons européens n’apprécie pas trop le “tchocoalt”. Trop amer, pas assez sucré, pas assez alcoolisé.

Après quelque temps sur la côte du Mexique, les colons espagnols ont fini par manquer de vin. Comme rien n’est pire pour eux que de boire de l’eau (haha!), ils se mettent alors à boire du tchocoalt. Force est d’admettre que, en ajoutant du miel, de la vanille et de la crème, les colons finissent par adorer le «chocolate».

En 1527, Cortés rapporte du cacao en Espagne pour montrer leur trouvaille à tout le monde. Encore une fois, ce n’est pas un coup de foudre immédiat. Il faut attendre jusqu’en 1585 avant que la boisson chocolatée prenne d’assaut la cour d’Espagne. Un petit 58 ans avant de se faire apprécier: comme quoi le chocolat n’est pas arrivé instantanément dans nos tiroirs!

Le cacao fait ensuite son entrée aux Pays-Bas, en Allemagne, en Autriche et en France (ce serait d’ailleurs Anne d’Autriche qui aurait introduit le chocolat en France en cachant des fèves dans ses valises!). À cette époque, le chocolat est réservé uniquement à la bourgeoisie européenne et aux gens plus fortunés. Un autre 200 ans devra s’écouler avant qu’on connaisse l’essor du chocolat dans la base populaire!

Le reste de l’histoire à suivre dans le prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *